Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 13:06

indien

Quand tu te lèves le matin,

Remercie pour la lumière du jour, pour ta vie et ta force

Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre.

Si tu ne vois pas de raison de remercier,

La faute repose en toi-même

 

Tecumseh – Chef shawnee ( 1768 – 1813 )

 

Nous étions un peuple sans lois, mais nous étions en très bons avec le Grand Esprit, créateur et maître de toute chose. Vous, blancs, présumiez que nous étions des sauvages. Vous ne compreniez pas nos prières. Vous n’avez pas essayé de les comprendre. Quand nous chantions nos louanges au soleil, à la lune ou au vent, vous disiez que nous adorions des idoles. Sans nous comprndre vous nous avez condamnés comme des âmes perdues, simplement parce que note culte était différent du vôtre.

Nous voyons la main du Grand Esprit dans presque tout : soleil, lune, arbres, vents et montagnes. Parfois nous l’approchions à travers toutes ces choses. Etait-ce si mal ? Je pense que nous croyons sincèrement en l’Etre suprême ; d’une foi plus forte que celle de bien des Blancs qui nous ont traités de païens….Les Indiens qui vivent près de la nature et du maître de la nature ne vivent pas dans l’obscurité.

 

Savez-vous que les arbres parlent ? Ils le font cependant. Ils se parlent entre eux et vous parleront sui vous écoutez. L’ennui c’est que les Blancs n’écoutent pas. Ils n’ont jamais appris à écouter les Indiens, aussi je doute qu’ils écoutent les autres voix de la nature. Pourtant les arbres m’oint beaucoup appris : tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux, tantôt sur le Grand Esprit.

Tatanga Manitou Walking Buffalo,

Indien Stoney ( 1871 – 1967 )

 

Voyez mes frères, le printemps est venu ; la terre a reçu l’étreinte du soleil, et nous verrons bientôt les fruits de cet amour !

Chaque graine s’éveille et de même chaque animal prend vie. C’est à ce mystérieux pouvoir que nous devons nous aussi notre existence ;c’est pourquoi nous concédons à nos voisins animaux, le même droit qu’à nous d’habiter cette terre.

Pourtant, écoutez-moi, vous tous, nous avons maintenant à faire avec une autre race – petite et faible quand nos pères l’ont rencontré pour la première fois, mais aujourd’hui grande et arrogante. Assez étrangement, ils ont dans l’idée de cultiver le sol et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour leur propre usage et se barricadent contre leurs voisins ; ils la défigurent avec leurs constructions et leurs ordures. Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage.

NOUS NE POUVONS VIVRE CÔTE A CÔTE.

                                                                                  Sitting Bull

                                                                                  Chef sioux hunkpapa ( 1875 )

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by ainsi
commenter cet article

commentaires