Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 07:40

 Vu sur : http://www.leparisien.fr/politique/cabinets-ministeriels-un-depute-ps-denonce-des-remunerations-choquantes-30-10-2014-4253353.php#xtref=http%3A%2F%2Fnews.google.fr%2F

  link

 

 

 

Le député René Dosière a jugé jeudi «choquantes» les rémunérations dans les cabinets ministériels du Valls, au vu de données figurant dans les annexes du projet de budget 2015.  Ce parlementaire spécialiste des dépenses de l'État pointe la hausse des rémunérations des équipes ministérielles (directeur de cabinet, chef de cabinet, conseillers techniques,etc) et non des ministres eux-mêmes.

 

 

Son constat est sans appel. «Par rapport au gouvernement Ayrault (2013), les rémunérations dans le gouvernement Valls (2014) sont en forte augmentation: +7,1% à 8.201 euros pour la rémunération brute moyenne d'un agent et +4,3% à 2.235 euros pour les indemnités de sujétion» (primes, ndlr), a noté cet élu de l'Aisne sur son blog.

«Les cinq rémunérations les plus élevées se trouvent au ministère de la culture (13 744 euros), au ministère de l’intérieur (12 987 euros), au ministère de la décentralisation (12 680 euros), au ministère du redressement productif (12 369 euros) et au secrétariat d’Etat à l’enseignement supérieur (12 222 euros)», écrit l'élu. En queue de classement : la Francophonie. Les rémunérations n'y sont «que» de 6592 euros.

Un demi-satisfecit à Matignon

Il a décerné un demi-satisfecit à , pointant «une diminution (-1,3% comparé à 2013)» du total des rémunérations pour les membres de cabinet du Premier ministre Manuel Valls tout en reconnaissant un niveau «plus élevé (13.134 euros mensuels)», primes comprises, de la rémunération moyenne. D'août 2013 à août 2014, le nombre de membres du cabinet du Premier ministre a baissé de 12 pour atteindre 55 personnes, au vu de l'annexe au projet de loi de Finances.

Les données budgétaires montrent notamment une augmentation de la dotation annuelle du cabinet du Premier ministre pour les primes appelées indemnités de sujétion particulières, passée à 6,1 millions d'euros, contre 5,85 millions en 2013 et autant en 2012. Sous François Fillon, dont le cabinet comptait alors 67 membres, l'enveloppe pour ces primes avait atteint 6,5 millions en août 2011.

Ministère Rémunération brute mensuelle en euros ISP (primes) mensuelle en euros Ensemble
Culture 8 674 5 070 13 744
Premier ministre 10 697 2 437 13 134
Intérieur 10 051 2 936 12 987
Défense 9 866 2 421 12 987
Décentralisation 9 311 3 369 12 680
Redressement productif 9 478 2 891 12 369
Enseignement supérieur (SE) 10 206 2 016 12 222
Commerce extérieur (SE) 8 753 3 196 11 949
Finances 8 392 3 450 11 842
Budget (SE) 9 310 2 373 11 683
Logement 8 564 3 063 11 627
Transports (SE) 9 237 2 360 11 597
Affaires sociales 9 121 2 313 11 434
Travail 9 705 1 423 11 128
Numérique (SE) 8 354 2 718 11 072
Education nationale 8 199 2 661 10 860
Garde des sceaux 8 423 2 375 10 798
Réforme territoriale (SE) 8 913 1 737 10 650
Affaires étrangères 8 219 2 266 10 485
Moyenne 8 201 2 235 10 436
Affaires européennes 7 577 2 825 10 402
Ecologie 7 745 2 117 9 862
Outre-mer 7 038 2 636 9 674
Famille (SE) 7 531 1 900 9 431
Commerce artisanat (SE) 7 904 1 426 9 330
Droit des femmes 7 918 1 363 9 281
Sports (SE) 7 618 1 652 9 270
Relations avec le parlement 7 981 1 079 9 060
Réforme de l’Etat (SE) 8 510 0 8 510
Agriculture 6 648 1 817 8 465
Handicapés (SE) 7 351 522 7 873
Francophonie (SE) 6 592 0 6 592



«Alors que le gouvernement impose aux Français des efforts de rigueur, les membres des cabinets ministériels ne sauraient en être exonérés», a considéré le député socialiste, renouvelant sa proposition qu'aucune rémunération ne dépasse celle du ministre, ce qui ferait une économie de 3,8 millions d'euros (11% de la masse salariale).

Contrairement à la règle appliquée à l'Élysée et à Matignon, où aucun collaborateur ne gagne plus que le Président (ou le Premier Ministre), dans 19 ministères la rémunération moyenne des membres de cabinet est supérieure à celle du ministre, selon ses calculs. Globalement, le nombre de membres des cabinets ministériels a diminué de 18,4% sur un an, à 461 équivalents temps plein, au vu des informations communiquées sur les effectifs au 1er août 2014.

Partager cet article

Repost 0
Published by ainsi - dans actualités
commenter cet article

commentaires