Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 11:27
du 30 juillet au 4 août 2012 : Le journal La Tribune n'a jamais été un foudre de guerre journalistique comme vous le savez, d'où la disparition pure et simple de sa version "noble" papier. Il n'a jamais expliqué la sévérité de la crise et encore moins les grandes escroqueries des banques... (il a été racheté par un inconnu, le toulousain Jean-Christophe Tortora, spécialisé dans les affiches sur les taxis et journaux gratuits, lire ici Stratégies). Et c'est justement là qu'est le problème, puisque La Tribune a publié un article la semaine passée mettant en avant le fait que la Banque de France pourrait être amenée à vendre son or...
Quooooi??? La grande arnaque de Nicolas Sarkozy n'a pas suffi, lui qui a liquidé 600 tonnes de l'or de la France alors que le cours était au plus bas pour faire plaisir à ses maîtres de Washington. Mr Arfeuille vient à mon aide et nous dit ceci: "La deuxième restructuration de la dette grecque va coûter entre 70 et 100 milliards d'euros aux 17 banques centrales et aussi à la BCE. Il va donc falloir recapitaliser ces banques centrales de la zone euro et la BCE. Deux possibilités: 1) Les contribuables de la zone euro vont devoir payer entre 70 et 100 milliards d'euros d'impôts supplémentaires ou 2) on épargne les contribuables, et les banques centrales vont devoir vendre une partie de leurs réserves d'or. Que vont choisir François Hollande, Mariano Rajoy, Mario Monti, etc.?". Très bonne question Mr Arfeuille.
Voici ce qu'écrit La Tribune: "La Banque de France va-t-elle devoir vendre son Or? Si elle doit se recapitaliser pour absorber les pertes liées à une nouvelle décote des obligations souveraines grecques, elle devra faire appel à l'Etat ou peut-être... vendre son Or ... La BCE s'est refusé à tout commentaires sur ce sujet. Mais certains responsables européens estiment que la Banque de France et les banques centrales de Malte et de Chypre seraient en première ligne. Elles sont les plus exposées à la dette publique grecque, et pourrait avoir besoin d'être recapitalisées pour compenser les pertes liées à la décote des obligations souveraines qu'elles détiennent. Certains imaginent même qu'elle pourrait vendre son Or"...
Je sais qui sont ces "Certains" et pourquoi ils se frottent les mains à l'idée d'obliger la France de vendre son or pour faire face à ses obligations vis à vis de la BCE, de la Grèce etc. N'OUBLIEZ PAS, LES AMERICAINS ONT LA PLANCHE A BILLETS, MAIS ILS N'ONT JAMAIS VENDU UN GRAMME DE LEUR OR.... Que la France (sans planche à billets) vende son or revient à ce qu'elle se débarasse de sa défense nucléaire, et, oh hasard..., mais c'est incroyable ma bonne dame, il se trouve que le journal Libération a même titré là-dessus il y a juste 2 semaines... proposant l'abandon pur et simple de notre indépendance nucléaire parce que trop chère, vous imaginez? Aux traîtres Giscard, Balladur et Sarkozy, vous pouvez maintenant ajouter le journal Libération joyeusement financé par le baron Rothschild. Au fait, mais qui est ce brave banquier si disposé à perdre chaque année des millions juste pour que Libération continue à vivre?
 
"En 2006, grâce à un premier apport de 20 millions d'euros, Édouard de Rothschild devient l'actionnaire de référence du journal Libération. En Mars 2009 il est promu Président du conseil de surveillance de Libération, en remplacement d'Agnès Touraine. Il détient 38,8% du capital. Fin décembre 2011, le banquier, propriétaire éleveur et cavalier de compétition -qui a récemment choisi la nationalité israélienne- quitte son poste à France Galop". (source: ZoneBourse et ici Challenges).

J'aime beaucoup tous ces gens qui abandonnent leur nationalité française pour une autre mais qui continuent à être des acteurs majeurs des médias parisiens. Pour quelle raison Libération, donc journal israélien (dites-moi si je me trompe?) fait-il une campagne pour que la France abandonne son arme nucléaire?
"Evoqué par Michel Rocard, l'abandon de l'arme atomique est-il envisageable ? Restrictions budgétaires, lobby industriel, nouvelles menaces... Revue de détail par LAURE NOUALHAT, ALEXANDRA SCHWARTZBROD, THOMAS HOFNUNG. Le 4 juillet, deux mois après son élection, François Hollande plongeait en rade de Brest à bord du Terrible, le plus moderne des sous-marins, etc." lire ici l'article complet du 13 juillet 2012.
Pour ma part, je vois ici une tentative très nette de déstabilisation de la France, pilotée en sous-main, avec comme objectif de base, préparer, pardon, diriger les Français à 1) abandonner leur or, et 2) leur défense nucléaire, et cela bien sûr sans rien dire. Etonnant la conjonction entre les deux, vous ne trouvez pas? C'est le rêve absolu des Américains... Une France impuissante et ruinée. Imaginez l'inverse, que le Jersualem Post, appartenant à un vieil aristocrate français (quelle idée saugrenue) titre à la une "il faut abandonner le nucléaire d'Israel parce que cela coûte trop cher"... Aussitôt ils brûleraient le drapeau français et demanderaient l'interdiction de publication du journal... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012

Partager cet article

Repost 0
Published by ainsi - dans actualités
commenter cet article

commentaires