Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 09:49

 

 

 

L'alignement honteux de la politique étrangère de la France sur les intérêts supérieurs de l'Empire anglo-saxon pour le plus grand profit des multinationales qui pillent la planète.

 

Cela renvoie étrangement à l'époque précédent la seconde guerre mondiale où la ploutocratie en place cherchait déjà un maître afin de maximiser ses profits. La débâcle honteuse de 1940, voulue par les élites d'alors et les discours déclinistes de cette période, semblent s'abattre à nouveau sur notre pays. A l'époque les puissants préféraient  Hitler au Front Populaire au prétexte que "La République" avait osé intégrer en 1936 des socialistes et des communistes dans le gouvernement. Le seul objectif pour eux était d'abattre "La Gueuse" par tous les moyens et d’instaurer un gouvernement fasciste. Ce qu'ils n'avaient pas réussi à faire le 6 février 1934, le régime de Vichy installé par l'Allemagne victorieuse, s'est chargé de l'appliquer avec zèle dans la collaboration ignoble avec l'occupant.

 

En cette période, la France intégrée dans l'Europe allemande a failli disparaître. Jean Moulin a crée le Conseil National de la Résistance le 27 mai 1943 et a permis avec le général de Gaulle de redonner son rang à la France. Dans le gouvernement issu de la Résistance les ministres communistes ont joué un grand rôle. Les ordonnances de 1944 et de 1945  imposées par Ambroise Croizat,  Marcel Paul et d'autres, ont installé le modèle social français auquel nous sommes tous très attachés. La Sécurité Sociale, la retraite par répartition, les comités d'entreprises, la semaine des 40 heures, le droit du travail, la nationalisation des banques et des sociétés d'assurance, la nationalisation de la banque de France, la maîtrise de la création monétaire par l'état, la nationalisation des grands secteurs industriels et de l'énergie, (EDF, GDF, Les charbonnages de France, Renault, la chimie, etc...), l'indépendance de la presse, etc..., toutes ces avancées ont donné les "Trente Glorieuses". Dans une France ruinée, humiliée, pillée par les renégats, les traîtres et les maîtres allemands, des hommes ont relevé la tête et ont décidé de rétablir notre pays dans son indépendance et sa grandeur. 

 

 Denis Kessler ex n°2 du MEDEF, dans son entretien d'octobre 2007 au journal « Challenges », affirmait que l'on devait abandonner les avancées de 1945 pour mieux s'intégrer dans la compétition mondiale. L'alliance entre les Gaullistes et les Communistes avait permis ce modèle économique et social exceptionnel qu'il fallait à tout prix détruire.

 

Les élites d'aujourd'hui se couchent devant l'Empire anglo-saxon tout puissant, tout comme en 1940 les élites d'hier s'étaient couchées devant Hitler. Le seul courage politique de nos dirigeants consiste à imposer au peuple les régressions voulues par le Nouvel Ordre Mondial.

 

Pour ces décideurs, il est urgent de faire les guerres imposées par l'OTAN. La destruction de la Libye hier et la destruction de la Syrie aujourd'hui à laquelle nous nous employons,  sont hélas des preuves sans appel de l'alignement servile de notre pays. Cela traduit la fin de la politique gaulliste d'indépendance nationale.

 

Cette politique de caniche nain ne va pas s'arrêter là. Déjà des voix s'élèvent pour que la France abandonne à l'Union Européenne son droit de veto au Conseil de Sécurité de l'ONU. Les mêmes veulent que la force de dissuasion nucléaire de notre pays soit donnée en offrande à la créature des maîtres du monde: l'Union Européenne. Les déclinistes d'aujourd'hui n'ont rien à envier aux déclinistes d'hier. Ils sont coupables comme eux de haute trahison. Ils se comportent comme avant la seconde guerre mondiale, ils font tout pour nier et abaisser la France.

 

Lucien POns

 

http://lucien-pons.over-blog.com/categorie-12459460.html

Partager cet article

Repost 0
Published by ainsi - dans actualités
commenter cet article

commentaires