Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 18:52
L'information est traduite d'un commentaire du 14.6.2011 sur le site du Süddeutsche Zeitung

L'organisation Scandic Org a proposé au gouvernement grec un crédit de 250 milliards sur 5 ans contre les droits exclusifs pour 5 ans sur le pétrole en territoire grec.
Le deal prévoyait de partager les bénéfices 80/20 (pour la Grèce), 90% des travailleurs employés sur les plateformes seraient grecs, et on utiliserait exlusivement des navires grecs.
En juin 2010, un institut francais de géophysique en coopération avc l'université de Kreta a étudié la Grèce te la mer autour. Résultat: 99% de gaz "propre" qui peut etre utilisé directement. a certains endroits en Méditeranée, le gaz sort naturellement depuis des millions d'années.

Aucune réponse ne vint de la part du gouvernement grec. Au lieu de cela, USA et Israel firent comprendre à Scandic Org qu'il était vain de continuer à vouloir exploiter les ressources grecques.

Source (grec). Le journaliste grec d'investigation Kostas Hardavellas aurait également fourni des informations sur le sujet.

Ici une source (allemand) qui précise, citant tout un tas d'autres sources:

Les américains savent. depuis que les satellites sont en orbite que les grec possèdent d'énormes ressources energétiques. Les grosses banques de ce monde et les multi de l'energie partagent ce savoir, mais le citoyen grec, qui est rendu responsable de tout dans le monde entier ne doit rien recevoir du gateau. Le butin est déjà partagé et a déjà été promis à Washington par notre président [grec] mendiant.

Rappelez vous des énormes quantité de gaz exploitées par Chypre (billet du 19.9, Tambours de guerre)

L'entreprise norvégienne TGF-Nor prétend qu'il y a dans la seule région de Crète 6 milliards de barils.

Il n'y a aucun doute à avoir là dessus: La "crise" actuelle est voulue et organisée pour nous vider les fonds de poche et réduire les peuples à l'esclavage. Quelque chose me dit que ça aura l'effet contraire...

Geórgios Papandréou (1952-)
Né en 1952 à Saint-Paul, aux États-Unis, il est le fils d'Andréas Papandréou (1919-1996), Premier ministre de 1981 à 1989 puis de 1993 à 1996, et de Margaret Chant, de nationalité américaine. Il est en outre le petit-fils de Geórgios Papandréou (1888-1968), qui fut également Premier ministre grec, en novembre-décembre 1963 puis de février 1964 à juillet 1965.

Geórgios Papandréou commence sa scolarité à Toronto au Canada. Il suit ensuite ses études au Amherst College, dans le Massachusetts, où il obtient son baccalauréat en arts, à l'université de Stockholm, à la London School of Economics où il obtient son master en sociologie, et enfin à l'université Harvard. (wiki)

Partager cet article

Repost 0
Published by ainsi - dans actualités
commenter cet article

commentaires