Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 18:12

avion de Sarko

L’avion de Sarkozy est arrivé et nous allons payer ... (encore)

Article intégralement reprise du site http://www.zinfos974.com

Source : http://www.zinfos974.com/L-avion-de-Sarkozy-est-arrive-et-vous-allez-payer_a19017.html

Le futur avion de Sarkozy est arrivé a Mérignac, en Gironde, achetez à Air Caraïbes (90 millions d’euros) un Airbus A330. Il va être transformé en luxueux joujou présidentiel et on ne va pas lésiner sur les moyens : postes de communications. Ultra-sécurisé avec lignes cryptées, un bureau privé dans lequel il sera possible de recevoir une dizaines de personnes, un espace luxueux de repos, chambre avec lit double et salle de bains, dressing, salle de réunion avec grande table de conférence au centre de l’Avion pour faire comme dans les films, 58 fauteuils en cuir pour les collaborateurs ou invités, un petit cabinet médical pour les interventions d’urgence.

Cout total pour le contribuable Français, 180 millions d’euros dont 90 millions pour l’achat et 90 millions pour son aménagement. N’oublions pas que Sarkozy aura aussi son jet Falcon 7x,  Bolloré lui ayant cédé sa place sur la liste d’attente de Dassault. Et donc encore de gros frais à rajouter pour arriver à un coût total de 280 millions d’euros.

 

ET PENDANT CE TEMPS ……..

 

Plus de rappel sur l’Allocation Logement

Dans sa chasse aux économies, le gouvernement s'en prend une fois encore aux plus faibles. Dans l'œil du viseur: les quelques six millions de personnes allocataires des aides au logement. Il y a huit jours, un vendredi en fin de soirée, les députés ont adopté en catimini une disposition mettant fin à la rétroactivité des aides au logement. Si le projet de loi de financement de la Sécurité sociale est définitivement adopté en l'état, la plupart des nouveaux allocataires pourrait pâtir de cette mesure.

Prenons un exemple concret. Vous avez emménagé dans un nouvel appart le 1er septembre, mais entre les cartons et les papiers, vous ne déposez votre demande d'allocation qu'aujourd'hui. Votre Caisse d'allocations familiales (Caf) en tient compte et remonte jusqu'à trois mois en arrière dans le calcul de vos droits. Vous toucherez donc début décembre quatre mois d'un coup. Et bien, si le projet de loi est adopté, vous ne percevrez l'allocation qu'à partir du mois suivant le dépôt de votre dossier, décembre dans notre exemple si vous avez suivi.

 

Les indemnités journalières réduites discrètement….

L'imposition des indemnités versées en cas d'accident du travail a fait long feu. Cette histoire de faire voter des lois en plein jour, par des gens qui passent ensuite à la télé pour raconter leur vie, c'était trop voyant. Il fallait donc trouver plus discret. C'est réussi. Pas de vote, pas de discussion, pas d'annonce, juste un décret griffonné sur le coin d'un bureau,

extraits :


Décret n° 2010-1305 du 29 octobre 2010 relatif au mode de calcul des indemnités journalières dues au titre de la maladie, de la maternité et des accidents du travail et maladies professionnelles

Objet : modification du mode de calcul des indemnités journalières. Entrée en vigueur : 1er décembre 2010.

Notice : le décret modifie le mode de calcul des indemnités journalières. Auparavant, le gain journalier servant de base au calcul des indemnités journalières maladie, maternité, paternité et adoption était égal à 1/90 du salaire brut des trois mois précédant l'interruption de travail (et celui des indemnités journalières dues en cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle à 1/30 du salaire brut du dernier mois). Cela revenait donc à calculer ces indemnités sur 360 jours. L'indemnité journalière étant due pour chaque jour, ouvrable ou non, celle-ci sera désormais calculée sur 365 jours.

Vous suivez ? Le montant de l'indemnité sera dorénavant calculé sur 365 jours, au lieu de 360. Soit une baisse de 1.4%. Pour quelqu'un qui touchait dans les 1500 euros bruts, la perte mensuelle sera de 20 euros, comme l'a évalué Melclalex. Pas de quoi en faire une maladie... Quoi que. Faut-il rappeler qu'en 2008, près de 9 millions de Français se sont privés de soins par manque d'argent ? Non seulement l'Etat économisera entre 70 et 100 millions d'euros (*) sur le dos des malades, déjà pliés en deux, mais en plus, ceux-ci rechigneront à consulter en cas de nouvelle affection : Et hop, une nouvelle économie pour la Sécu. Ce qu'on appelle faire d'une pierre deux coups... de massue !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ainsi
commenter cet article

commentaires