Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 14:38

Et c'est le même qui vient à la télé dire qu'il comprend les citoyens !!!

Publié le 11/10/2013 à 09:28 - Modifié le 11/10/2013 à 17:49

En matière de belles montres, le maire de Meaux est ce que l'on appelle un bon client. Impossible de répertorier toutes celles qu'il porte et a portées tant il en change souvent.

Jean-François Copé, 100 000 € au poignet

 

Par Judikael Hirel & Marc Fayad

Certains hommes politiques pensent à l'élection présidentielle en se rasant le matin. L'actuel secrétaire général de l'UMP, lui, doit plutôt songer à la montre qu'il va associer à sa chemise et à son costume du jour. Ces derniers mois, L'Argus des montres s'était déjà intéressé au poignet de Marisol Touraine (ici), Fleur Pellerin (), puis était allé taquiner deux gros poissons horlogers : le célèbre Jérôme Cahuzac (par ici) et l'actuel locataire de Bercy, Pierre Moscovici (par là), qui, au passage, a parfaitement omis de mentionner sa superbe collection de garde-temps dans sa déclaration de patrimoine. Cette fois, nous nous sommes penchés sur le cas de Jean-François Copé, qui a le mérite de ne pas cacher plus ses ambitions que ses montres.

Bilan : sur les 15 dernières années, sans même nous attarder sur les nombreux modèles que nous ne sommes pas parvenus à identifier, les goûts horlogers de Jean-François Copé semblent s'affiner peu à peu, d'aucuns diraient s'enrichir...


1999-2003 : les années Breitling

 

Jean-François Copé peut être un homme fidèle. En matière de choix de montres, il l'a d'ailleurs amplement prouvé de la fin des années 90 jusqu'au début de ce siècle, en restant fidèle à Breitling.

 

On peut ainsi le voir en septembre 1999, aux côtés de son ami Patrick Devedjian, alors candidat à la présidence du RPR. Il portait négligemment au poignet un chronographe Seawolf (environ 6 500 €), avec date entre 4 et 5 heures, et étanche à 1 000 mètres, même si dans la vie politique, en général, seuls les sondages plongent vraiment.

 

Quelques mois plus tard, fin janvier 2002, c'est cette fois une Breitling Aerospace (environ 3 500 €) qu'il porte au poignet alors qu'il pose en tant que secrétaire général adjoint du RPR.

 

 

L'année suivante, en mars 2003, c'est une autre Breitling Aerospace (environ 2 800 €), qu'il porte cette fois, aux côtés d'André Santini, grand amateur de cigares et de belles montres.

 

Une montre à quartz, le temps d'un reportage

Seul petit coup de canif dans le contrat, au cours de cette décennie de fidélité à Breitling : le 17 octobre 1999, le temps d'une séance photo dans l'intimité du maire de Meaux, aux côtés de sa compagne. Ces photos posées sont prises en toute simplicité dans la salle de billard de son modeste domicile. Du coup, est-ce parce qu'il rentrait d'un footing ou par un souci de simplicité digne des montres arborées par Bill Clinton durant sa présidence, Jean-François Copé porte le temps de ce reportage une simple Casio G-Shock...

 

Une saison en TAG Heuer

Nous voici en 2004. Adieu, Breitling, l'un des hommes politiques les plus ambitieux de sa génération qui va "à la rencontre des gens de la nuit parisienne", au restaurant L'Étoile. À son poignet, cette fois, on aperçoit un chronographe signé TAG Heuer (environ 4 000 €) : Jean-François Copé avait finalement des années d'avance sur Leonardo DiCaprio !

Une Rolex Daytona devenue célèbre

 

Le début des années 2000 s'écoule en toute amitié, avec la rencontre d'un certain Ziad Takieddine, qui déclarait jadis dans le JDD : "Si je n'ai qu'un seul ami, c'est Jean-François Copé." C'est donc un quasi-frère que l'homme d'affaires franco-libanais invite à Londres en famille ou en vacances au Liban, à Antibes ou à Venise, du temps où il était au gouvernement, si l'on en croit les déclarations de Nicola Johnson, l'ex-Mme Takieddine. "Je ne lui ai fait qu'un seul cadeau, la même montre que moi", a pour sa part alors affirmé Ziad Takieddine. Une Rolex Daytona, l'un des modèles les plus célèbres de la marque qui s'expose actuellement à Paris à l'occasion de ses 50 ans. "Je ne me cache pas de cette amitié", avait réagi Jean-François Copé dans la presse. Seul bémol entre ces frères de Rolex : quand Takieddine déclare qu'il s'agissait d'un modèle en or blanc (environ 25 000 €), son ami se souvient d'une montre en acier offerte pour son anniversaire et ne sait même plus où elle est. C'est dommage pour une montre de légende telle que celle-ci, un modèle de 40 mm de diamètre type Oyster en or blanc et ses célèbres trois compteurs, identique à celui arboré jadis par Jean-Paul Belmondo. Jean-François Copé la portait par exemple ici sur le perron de l'Élysée, en 2007, alors qu'il rendait visite à un autre amateur de belles montres, le président Sarkozy.

 

2009 : une superbe Breguet Classique Or Blanc à 20 000 €

 

Peut-être était-ce pour se consoler d'avoir perdu sa Rolex Daytona, ou faute de pouvoir désormais la porter au quotidien ? En 2009, c'est un superbe modèle en or blanc 18 carats signé Breguet qu'arbore Jean-François Copé. C'est une vraie beauté, Breguet oblige, avec un mouvement à remontage automatique, petite seconde rétrograde, indication de la réserve de marche et tour d'heures excentré. Admirez son cadran en or argenté guilloché main !

 

Autant de luxe, de calme et de volupté pouvant éventuellement choquer les militants et les nombreux journalistes couvrant l'événement, c'est donc une simple Tissot T-Touch (environ 750 €) qu'il portait lors des universités d'été de l'UMP.

 

2010 : enfin une Jaeger-LeCoultre !

 

Peut-on seulement dire que l'on aime les belles montres et ne pas posséder une Jaeger-LeCoultre ? Voilà une lacune réparée en 2010 par Jean-François Copé qui arbore une très jolie Master Control à Maussane, lors du rassemblement de son club politique Génération France. Un modèle somme toute raisonnable pour un dirigeant de premier plan aux revenus importants, à environ 5 500 €.

 

 

L'élégance horlogère résidant également dans l'aptitude à harmoniser montres et tenues, pour le dirigeant de l'UMP, le changement, c'est maintenant. En décembre 2010, c'est une IWC Montre d'aviateur (environ 5 000 €) qu'il porte devant le conseil national de l'UMP. Un beau modèle en acier avec un bracelet alligator.

 

2011 : à la découverte de Bvlgari

 

Décidément, voici un homme qui aime le changement, au moins en ce qui concerne ses choix horlogers. En septembre 2011, lors du meeting annuel de l'UMP, c'est une nouvelle montre qui, encore une fois, fait son apparition au poignet de Jean-François Copé ; un sombre chronographe de luxe trois compteurs Bvlgari Diagono, d'une valeur de 10 000 € environ, monté sur un bracelet caoutchouc noir. Impossible à dissimuler sous une manche de chemise quand on monte à la tribune.

 

2012 : le calendrier du maître

 

Maintenant que l'élection présidentielle a été remportée par François Hollande, le compte à rebours est lancé pour la prochaine élection suprême... Héraut décomplexé de la nouvelle génération à droite, dirigeant contesté de son parti, le secrétaire général de l'UMP portait durant l'été 2012 une nouvelle Jaeger-LeCoultre, une Master Calendar sobre et élégante, montée sur un bracelet alligator. Une pièce à environ 8 000 € proposant tout ce qu'un futur président peut souhaiter pour mesurer le temps qui le sépare encore de l'Élysée.

Partager cet article

Repost 0
Published by ainsi - dans actualités
commenter cet article

commentaires