Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 20:16

Dès le soir du drame, la plupart des médias alignés en zone France comme en Grande Bretagne pointaient du doigt la possible piste islamiste d’Al Qaïda pour expliquer la tuerie de Chevaline, ce drame exceptionnel qui se déroula dans un lieux particulièrement calme et serein des Alpes savoyardes, sur les hauteurs du lac d’Annecy.

Mais très vite, la nationalité (anglo-irakienne) et l’origine ethnique de la principale victime qui semblait visée dans cette tuerie tuait dans l’oeuf cette nouvelle tentative de médiatisation d’Al CIA Qaïda, la famille étant elle-même d’origine arabe et ayant gardé – selon les témoignages recuillis depuis – des liens sentimentaux forts avec son pays d’origine.

La piste d’Al Qaïda fait long feu

Au moment où la piste de tueurs d’Al Qaïda retombait comme un soufflé, de nouvelles pistes étaient émise, et la piste de tueurs à gages ou de liquidateurs à la solde de puissantes entreprises ou officines étatiques gagnait en crédibilité.

Vidéo archive de Mars 2008 : Vraie ou fausse piste dans la tuerie de Chevaline ? 1980, quand le Mossad frappe en France et assassine un ingénieur égyptien (révélations de l’émission Droit D’inventaire) – France Télévision par Dailymotion

Le quotidien The Mirror évoque la piste du Mossad

 Parmi ces pistes possibles, outre le règlement de compte crapuleux ou familial, plusieurs articles issus du Mouvement pour la Vérité très informés de la situation en Irak n’écartaient pas la piste du Mossad, rappelant que de très nombreux ingénieurs, intellectuels et universitaires irakiens avaient été liquidés par le service secret sioniste selon de nombreux témoignages recueillis ces dernières années.

Plusieurs affaires criminelles mettant en cause le Mossad, parfois filmées par des caméras de surveillance tant l’impunité des criminels semble garantie de ce côté-là de la pyramide, ont largement démontré ces dernières années que le Mossad tout comme Tsahal n’hésitent pas à tuer des personnalités qui sont inscrites sur leur liste noire !

Ces liquidations physiques systématisées, violant d’évidence les Droits de l’Homme et tous les traités internationaux, seraient scandaleuses dans un tout autre contexte : mais elles ont été reprises à son compte par le Prix Noble de la Paix Obama, qui a lui-même ordonné de tuer certains opposants présumés à l’Empire US au lieu de les arrêter, de les interroger et de les juger dans un tribunal composé de jurés populaires, comme le ferait tout pays civilisé « normal » (pour paraphraser Flambi).

Le tout récent témoignage d’un ami intime de la victime dévoile une facette cruciale de la psychologie de la victime et remet en scelle la piste du Mossad, en tout cas si l’on en croit le journal britannique à très grand tirage (son tirage dépasse ceux du Monde et du Figaro réunis) The Mirror, relayé par le quotidien 20minutes.ch :

 » Selon cet ami de longue date, l’ingénieur britannique d’origine irakienne nourrissait depuis longtemps de violents ressentiments à l’égard d’Israël: «La chose qui m’a toujours inquiété à son sujet était à quel point il s’emportait au sujet de l’Irak et du conflit israélo-palestinien dans les forums de discussion sur internet», raconte-t-il au quotidien anglais. «Il parlait tout le temps de la façon dont les Israéliens contrôlaient le monde et particulièrement les Etats-Unis.»

D’après les propos de son ex-collègue, Saad al-Hilli était persuadé qu’Israël était à l’origine des attentats du 11 septembre 2001: «Il pensait que c’était une opération secrète menée par les Israéliens pour susciter la haine contre les pays arabes. Après les attentats, son implication dans les forums de discussion est devenue de plus en plus soutenue…»

En somme, la victime principale serait un militant anti-sioniste revendiqué, un « conspirationniste » diraient même les relais pro-NWO !

« Curieusement », aucun autre grand média aligné en France comme en Grande Bretagne n’a repris dans ses colonnes ni sur son antenne cette piste pourtant circonstanciée avancée par le Mirror, alors que ces mêmes médias étaient jusqu’ici avides de tout rebondissement.

Dès lors, si (et seulement si) la piste géopolitique était à retenir, cet assassinat apparemment incompréhensible reprendrait du sens, puisque nous ne serions plus alors dans le cadre du simple fait divers, mais dans le cadre plus large du TERRORISME, avec la volonté pour leurs auteurs et les commanditaires de faire une pierre 2 coups, et de choquer les autres intellectuels irakiens et plus largement l’opinion publique à grande échelle, en guise d’exemple…

Tout autant que le déroulement de l’enquête, il sera décidément intéressant de suivre de très près la position des grands médias alignés qui ont soudainement retiré l’affaire de Chevaline de leur Une.

Mais sans doute s’agit-il ici que de pure(s) coïncidence(s)…

Partager cet article

Repost 0
Published by ainsi - dans actualités
commenter cet article

commentaires