Les journalistes et les instituts de sondage l’avaient planqué jusqu’à la toute dernière minute, histoire de s’assurer que l’ex Premier Ministre Fillon, ancien bras droit pépère de Sarkozy, subitement transformé en une espèce de Thatcher à la puissance 10, reste épargné par le débat public…

Vidéo archive 2015 : Philippe de Villiers avait révélé l’an dernier que François Fillon avait compris et intégré le fait que c’est la Trilatérale et « le Bilderberg qui nous gouvernent », et a donc totalement transmuté son ancien programme centriste en un programme ultra-libéral calqué sur la volonté des gouvernants, avec visiblement leur complicité en retour… A la droite est dédié le libéralisme économique, et à la gauche est dédié le libéralisme sociétal (au fil des « basculement » programmés de majorités de gôche et de droate, jambes gôche et jambe droate du Nouvel Ordre Mondial). 

L’OP juppé cachait l’OP Fillon

Et visiblement le plan des hôtes du Bilderberg a fonctionné à merveille, une fois de plus, quitte à tuer définitivement les instituts de sondage et les experts merdiatiques auto-proclamés !

Même Flambi avait apporté sa modeste contribution au plan secret de ses Maîtres en déclarant publiquement de Fillonn’aivait « aucune chance » de devenir président…

Fillon était allé au Bilderberg 1 an avant Juppé : il semble donc qu’il ait été servi en priorité par ses puissants hôtes, et l’Opération Bilderberg Juppé cachait apparemment l’Opération Bilderberg Fillon, au programme bien plus incisif encore !

Transmutation de Fillon et pacte de gouvernance avec le diable Bilderberg

L’ex collaborateur de Sarko, le petit grand chantre du Nouvel Ordre Mondial, s’est avancé masqué pour surgir au soir de la Primaire de la droite molle à un score quasi-stalinien de près de 45% au Premier tour, malgré la présence de 6 autres concurrents, dont un autre ancien Premier Ministre et un ancien Président, rien de moins !!

Sans doute Fillon a-t’il préparé sa transmutation lors de ses étroits et discrets liens avec le groupe Bilderberg, et il n’est pas impossible qu’un pacte ait été scellé à ce moment-là, tacite ou explicite :

Ce pacte aurait pu se présenter sous la forme suivante : « Pour 2017, tu transforme ton vieux positionnement centriste en un programme néo-mondialiste et à la Thatcher puissance 10 et en contre-partie nous nous chargeons de ta promotion »,auraient pu lui souffler les élites qui ne savent plus comment faire basculer la France dans le camp du mondialisme ultra-libéral !

Médiatisant leur soutien au vieux cheval de retour Juppé, les membres du Bilderberg auraient ainsi projeté l’ombre sur leur discret poulain, afin de le protéger lors des 3 débats télévisés et durant l’ensemble de la campagne électorale !

Les instituts de sondage semblent avoir joué un rôle central dans cette stratégie de l’édredon, on plafonnant depuis des mois les intentions de votes totalement bidonnées du candidat entre 8 et 15%, avant subitement de le faire flamber entre 20 et 30 % dans les tous derniers jours de la campagne, histoire de suggérer aux électeurs un « effet Fillon », sans même que ceux-ci n’aient pu débattre de son programme ultra-libéral, à faire pâlir Flambi, Sarko et Trump réunis !

Le nouveau FN en embuscade

Le piège se referme une fois de plus sur les électeurs, car face à la destruction du modèle social français, les électeurs vont désormais devoir affronter une ultra-médiatisation du nouveau FN, qui pourra jouer la carte sociale à la Philippot comme sur du velours, tout en matraquant ses slogans islamophobes et nouvellement sionisant !

Le nouveau FN, qui avait parfaitement compris la manoeuvre, avait d’ailleurs fait jouer ses grands relais dans les réseaux sociaux pour appeler à voter massivement pour Fillon, quitte à sacrifier son partenaire naturel Poisson, jugé trop anti-sioniste et dont le score a plafonné à 1,5% !!

Quitte à prendre du retard et déclinant les interviews dans les grands médias faiseurs d’opinion, Marine Le Pen avait d’ailleurs refusé de lancer officiellement sa campagne électorale avant de connaitre le nom du gagnant de la primaire de la droite molle, subodorant un coup de jarnac (à moins qu’elle en ait été informée directement ?).

Dès lors, les électeurs n’auront plus le choix qu’entre la peste et le choléra, et quel que soit le vainqueur du second tour, l’oligarchie s’assure de la mise en coupe réglée de l’exception française, dans une sorte de circus politicus du gagnant – gagnant !

Un coup de Maître machiavélique, mais ô combien efficace, qui démontre si besoin était que les tireurs de ficelle de l’ombre ont décidément tous les pouvoirs pour organiser leurs plans destructeurs impunément et avec une facilité déconcertante…

Soit la ruine de la France puis la guerre civile en 2022, soit la guerre civile tout de suite !

Seul un François Asselineau pourrait contre-carrer ce chaos annoncé, mais là encore les tireurs de ficelles oligarchiques et néo-mondialistes ont tout prévu : la censure systématique du candidat UPR est l’une des conditions de la réussite de ce plan, et aucun grand média faiseur d’opinions n’a dérogé jusqu’ici à cette obligation…